Quelle doit-être la température idéale de mon couchage ?

Dossier : Touche pas à la température de mon lit !

Durant la nuit, le corps réduit sa température corporelle, son rythme cardiaque ainsi que tout son métabolisme pour se mettre en mode veille, essentiel pour favoriser la récupération mentale et physique.

Quelle température devons-nous adopter durant le sommeil ? Comment gérer les bouffées de chaleur ou les pieds froids ? Quelles couettes ou technologies de literie seront utiles pour mieux réguler la température du sommeil ?

Quelques réponses essentielles dans ce dossier.

Comment trouver la bonne température la nuit ?

Le soir, il faut privilégier un lit frais. Une diminution de la température avant de s’endormir favorise l’endormissement. Il est recommandé de dormir dans une chambre qui a été aéré durant la journée, dans une température comprise entre 16 et 18 degrés au moment de se coucher pour favoriser le sommeil et la respiration. Cette moyenne est idéale aussi bien pour les frileux que pour les individus ayant des bouffées de chaleur pour un sommeil optimal. Même si le ressenti est subjectif, les médecins s’accordent à conseiller une température peu élevée sous peine de transpirer la nuit, phénomène naturel mais néfaste pour la revitalisation musculaire en besoin de régénération.

Au niveau du couchage, il faut impérativement privilégier un matelas qui respire, laissant échapper l’excès de chaleur et d’humidité corporelle, et celui-ci ne doit en aucun cas maintenir toute la chaleur corporelle ce qui nuirait à la récupération physiologique et pourrait entrainer une déshydratation musculaire.

Il est fortement recommandé d’éviter les surmatelas ou matelas chauffants, pouvant avoir un effet réconfortant au premier abord, mais inutile si la température de la chambre et la qualité de la literie sont respectés.

Énergivores et propagateur d’ondes électromagnétiques, ils modifieraient les habitudes physiologiques des dormeurs en déréglant les cycles circadiens profonds et provoqueraient une stase veineuse, ce qui irait à l’encontre de la récupération physique. Enfin, la combinaison de gadgets ou accessoires chauffants en literie avec l’humidité corporelle favorisera indubitablement la prolifération bactérienne au sein du couchage, formant ainsi un véritable bouillon de culture dans un lieu qui devrait en être impérativement dépourvu.

Je suis frileux, je souhaite dormir au chaud.

Il est difficile de dormir sur un matelas 365 jours dans l’année avec exactement la même température. En été, on aura tendance à se découvrir, en hiver à se sur-couvrir, il faut donc trouver les solutions les plus adaptées. le choix important des matelas, de plus-en-plus évolués pour proposer des couchages thermorégulées toute l’année comme pour les matelas pour sportifs Vaudou Sport, le choix des couettes est tout aussi primordial. Pour les frileux, il est préférable d’opter pour des couettes avec des garnissages plus importants. En général, pour l’été, une couette fibres creuses ou duvet léger sera comprise entre 150 à 200 grammes de garnissage par mètres carré, mais pour l’hiver il pourra passer à 400 – 500 grames par metres carrés ce qui maintiendra plus efficacement la température corporelle tout en laissant respirer le couchage.

Les individus qui se plaignent souvent du « syndrôme des pieds gelés », sont principalement ceux qui, sans s’en rendre compte, se découvrent légèrement la nuit et se retrouvent à l’air ambiant, plus frais en hiver. Pour les couples, l’astuce est donc de prendre éventuellement deux couettes distinctes de 140×200 CM comme le proposent certains hôtels, ce qui permet de se couvrir individuellement et de border ses pieds à sa convenance. Ne pas hésiter à ajouter un plaid supplémentaire seulement sur le bout du lit au niveau des jambes, pour éviter les effets d’étuves et de transpiration.

J’ai toujours chaud la nuit, j’aimerais arrêter de transpirer

À l’instar des plus frileux, dormir quand il fait trop chaud est particulièrement désagréable, voire contraignant pour l’organisme. L’Homme évapore naturellement entre 1 litre et 1 litre et demi d’eau chaque nuit, il faut cependant réguler cette transpiration qui peut s’avérer néfaste sur le long terme, notamment pour les individus pratiquant une activité physique régulière afin d’éviter les blessures.

Une des priorités lorsque l’on est concerné par cette catégorie est de respecter les règles du dossier « comment dormir lorsqu’il fait trop chaud » en tenant compte de vos achats en literie, souvent facteurs de maintien de température sur des technologies pas systématiquement adaptées pour toutes les types d’individus (Latex/mémoire de forme synthétiques/coutil polyester…). Enfin, l’augmentation de la température du couchage la nuit ne permet pas d’entrer systématiquement dans une phase de sommeil profond ce qui engendrera un réveille plus tôt des dormeurs qui auront moins bien récupéré que sur une literie fraiche, thermorégulée.

En conclusion :

Dormir sainement, à la bonne température ne nécessite pas tant de contraintes ni un budget conséquent. Les muscles ont en général, et plus particulièrement pour les sportifs, besoin de courtes phases de chaleur intenses la journée, (thermothérapie pour la vasodilation), mais aussi de courtes phases de froid intense (cryothérapie pour la vasoconstriction) pour une récupération athlétique optimale. Sollicités, ils doivent cependant connaître une phase essentielle de retour au calme à la juste température tel que le corps sait si naturellement l’ordonner à son métabolisme.

Ainsi, le sommeil étant une période fondamentale pour la reconstruction des fibres musculaires et pour la récupération psychologique, il est vivement recommandé de ne pas soumettre de stresses thermiques extérieurs à nos organismes en quête de régénération durant le sommeil profond, mais plutôt de trouver l’équilibre naturel propre à chaque personne, à une température relativement basse si possible.

Informations complémentaires ici : http://www.sommeil-mg.net/spip/Thermotherapie-et-sommeil

Partagez avec un proche ou sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *